Des rêves par ci par là….

Mon monde est unique, je ne parle pas du monde extérieur, mais, surtout le monde intérieur, mon monde à moi qui m’intéresse… Il y’a plein de trucs qui se passent là dedans, surtout une imagination immense, et en même temps si simple, des rêves très minces, que quand j’en pense je me prends comme une gamine.
Quand j’avais les 15 ans, je rêvais toujours d’être une humble importante personne dans la vie, celle qui occupe un grand poste de décision, et qui a beaucoup de préoccupation, genre des aides pour les SDF, les enfants abandonnant les études, celle qui tombe amoureuse d’une personne qui connait ce qu’elle veule sans le prononcer, par contre je rêvais pas d’enfants, c.à.d. mes propres enfants, pour une raison que peut être un jour je pourrais la révéler, mais pas maintenant.
je rêvais d’écrire des bouquins, des récits, effectivement j’ai commencé à écrire ce qu'on appelle un journal intime, mais ça marchait pas avec moi, puisque je suis de genre très discrète, et au moment intime avec mon journal je dévoile tous mes secrets, ce qui m’a posé de problème, alors j’ai renoncé à le faire.
Je rêvais de voyager partout dans le monde, de rencontrer surtout les gens simples, les gens qui offrent leurs sourires sans récompense, des gens qui vont pas me juger, des gens qui peuvent m’apprendre la joie sans difficulté. (Je suis entrain d’économiser des sous pour le faire un jour).
Et surtout je rêvais de réaliser tout ce qui me passe par la tête, et croyez moi, il me passait beaucoup de choses, que peut être, je regrette de les avoir pas réalisés.
Je rêvais de ne pas se marier, oui de ne pas se marier, pourtant je rêvais d’avoir un partenaire fidèle, aimant, partageant avec moi toute une vie (point réalisé jusqu'à ce moment Sourire)
Je rêvais d’acheter plein de livre, de roman, pour les dévorer. (un point checked, à l’aide et par encouragement de mon partenaire)
Je rêvais d’atteindre une grande école (quoi quelle soit la spécialité), un point pas réalisé.
Je rêvais d’acheter un petit baladeur de musique, pour boucher mes oreilles sur mon chemin pour le lycée. (rêve réalisé, même si c’était après le lycée).
Je rêvais d’être comme Félicity, d’arriver à me comprendre comme elle l’a fait.
Je savais très bien que je suis incompréhensible, mais en même temps je suis unique, puisque je suis moitié papa, moitié maman.

Articles les plus consultés