"traité de l'amour" - IBN ARABI

Je suis a 100% sûre maintenant que les êtres humains ne présentent qu'un obstacle contre la découverte de Etre Divin, ou au contraire la flamme qui montre le chemin pour Le découvrir.

pourtant moi je vais parler de ce que je vois maintenant en ce moment, mon point de vue qui est loin de la logique des choses, la logique qu'on doit à travers elle voir les choses d'une telle ou telle neutralité je ne peux pas l'utiliser maintenant, maintenant je vois que les êtres humains sont un Grand obstacle pour voir Dieu, pour aimer Dieu, pour sentir Dieu. voilà, et selon Ibn Arabi,, ils présentent un "voile indissociable qui s'interpose entre lui (l'amant) et la rencontre de son Bien-Aimé" et je ne peux jamais dire mieux.

Les êtres humains ne sont que des bouleversants entre eux, on arrive à oublier l’existence de Dieu une fois confronté l'un l'autre, et quand j'ai dit Dieu, je parle de toute belle créature qui peut Lui être associée (amour, affection, humanité...)

Maintenant, je peux affirmer que la solitude devient de plus en plus une nécessite pour retrouver le bon chemin de chacun de nous, la solitude est devenu un paradis d'avance pour les désireux de s'y retrouver après,

"L'amant non gnostique" selon Ibn Arabi "en ressent une dépression qui ne cesse de croître puisqu'il s'imagine qu'en se séparant de ce support corporel, il se déprendra également de la composition naturelle, qu'il retrouvera donc une condition incomposée ou simple, exempte de dualité et qu'il réalisera cette simplicité par l'unité de son être qu'il répercutera dans l'Unité de l'Etre vrai." " Le gnostique amoureux n'est jamais affecté par une telle lassitude en raison de la connaissance qu'il possède des choses telles qu'elles sont".

Personnellement oui, je me retrouve dans le dilemme de vivre avec les autres , et essayer de se cohabiter avec eux, en mettant leurs masques, en générant leurs propos, parlant leurs langages, juste pour une seule raison, ne pas se trouver dans la dépression que Ibn Arabi a décrit dans le passage au dessus. oui parce que en se séparant de ce monde corporel, je m'imagine nier la composition naturelle dans laquelle on est tous là pour accomplir,.

Heureux vraiment celui qui au stade de gnosticisme de son amour, il a dépassé ce que je suis en train d'expliquer à moi-même avant tout. 

Articles les plus consultés